Les Crues

L'homme semence

Vendredi 2 avril , 20h15

Offert par

Date

Heure

Ouverture

Catégorie

Tarif

Vendredi 2 avril 2021

20h15

20h15

Théâtre

Offert

Découvrir

L'homme semence c’est l’histoire d’un village sans hommes.

Une histoire qui lie les femmes de ce village des Basses-Alpes : pour ne pas rester stériles, pour le triomphe de la vie, elles font le serment de se partager le premier homme qui apparaîtra au village.

Violette, au soir de sa vie se souvient. Elle raconte la béance du corps endeuillé de la jeune fiancée orpheline de son promis, le corps en désarroi, l’appel des sens, la nécessité viscérale d’être ensemencée, et puis l’amour inattendu qui chavire tout, et le désir, et le plaisir.
Elle raconte la parole partagée, le bonheur des livres lus à deux.

L’homme semence nous est présenté comme une histoire vraie écrite en 1919 par Violette dans sa 85ème année. Peu importe qu’elle soit vrai ou imaginaire. Elle est contée en une seule vague, sans ménagement. Rafraîchissante et salutaire

Alexia vient de Grèce, Caroline des Pyrénées ariégeoises.
Elles se rencontrent en 1986 dans un atelier de théâtre universitaire à Montpellier III.
Alexia travaillera comme comédienne sur les scènes nationales de France et de Grèce.
Caroline choisira l’aventure qui l’amène aux Etats Unis, en Afrique de l’Ouest, en Polynésie.

En 2012, elles se retrouvent toutes deux en Ariège.
Les Crues naissent en 2014 dans l’évidence, dans la simplicité du travail partagé.
Du besoin de repousser les scories, le vain, l’intermédiaire.
Du plaisir de mordre à pleines dents.
Dans le théâtre, encore et encore. 

Tout le monde a un spectateur en lui, prêt à écouter des propos d’importance, à être bousculé et ému, à discuter. Mais, tout le monde ne fait pas le pas de pousser la porte d’un théâtre. Les Crues ont donc décidé de jouer partout pour aller à la rencontre de tous. Elles jouent dans des cours, des bistrots, des salles des fêtes, des champs ou en lisière de forêt ou bien encore sur les berges d’un lac, dans des théâtres, partout.

Pour aller partout Les Crues jouent à nu. Sans décor, sans projecteur, sans costume et sans coulisse. Elles utilisent ce qu’elles trouvent sur place. Dans les deux heures qui précèdent la représentation, elles adaptent le spectacle au lieu. Chaque représentation est donc différente dans sa forme.

Caroline Soula et Alexia Bouloukou ont initialement une formation classique au jeu d’acteur.
Théâtre Universitaire, Conservatoire.
Ensuite, elles ont osé des trajectoires multicolores.
Avec toujours cet amour pour le travail d’interprétation.
Etre au service des mots. Les Crues démarrent le travail si, et seulement si, un texte les emballe.
Commencent alors les lectures communes qui encrent le texte dans le corps et l’esprit ; puis la recherche d’un principe de jeu qui sera testé devant des amis ou des inconnus, souvent autour de la table de la cuisine.
Viennent ensuite les répétitions et enfin la première.
Jusqu’ici il n’y a pas eu de dernière